92 - Elus communistes de Suresnes Les élus communistes de Suresnes Paule Ballut Gisèle Cailloux Rodolphe Balensi Vous informent de leurs ativités et de leurs prises de position

__La caisse primaire de la sécurité sociale 92 veut appliquer le plan Sarkozy en fermant le centre de sécurité sociale de la rue Pagès a suresnes. Le Maire de Suresnes laisse faire. Les élus communistes de suresnes organisent l'action pour le rejet de ce plan antisocial qui prive les assurés d'un service de proximité très utile__ Depuis les premières menaces qui pesaient sur le centre de sécurité sociale de la rue Pagès à Suresnes (victime d’un plan lié à la casse des services publics de Sarkozy et son gouvernement), le Parti Communiste et ses élus sont intervenus en s’appuyant sur une pétition citoyenne pour exiger le maintient d’un service public indispensable aux usagers. Lors de la quasi-totalité des conseils municipaux depuis octobre 2011, ils ont interpellé le maire afin qu’il intervienne auprès de la CPAM 92 (Caisse Primaire d’Assurance Maladie des Hauts-de-Seine) et qu’il organise des actions avec les suresnois pour qu’ils puissent faire entendre leurs exigences de garder et donc d’empêcher la fermeture d’un vrai service de proximité. A part quelques courriers au directeur de la CPAM ainsi que quelques entrevues, M. Dupuy n’a pas créé les conditions nécessaires à la sauvegarde de notre centre de sécurité sociale.

Lire la suite...

 

Les mesures du plan Ayrault s'inspirent Gallois.

Parce qu’ils portent une lourde part de responsabilité dans la crise qui secoue la France, le gouvernement ne devait pas retenir de nouveaux cadeaux aux actionnaires. Pourtant Il accorde : a) Des baisses impôts au patronat sans conditions. b) De nous de nouveaux allégements de cotisations pour les entreprises considérées comme innovantes c) Plus de financement pour les PME au travers de la BPI, mais cela se fera aussi par une financiarisation accrue auprès des marchés financiers. d) Il accorde quelques droits aux salariés sans rééquilibrer le rapport de force puisque ces droits ne sont pas décisionnels. À aucun moment, le plan du gouvernement ne s'attaque au cancer des profits financiers.

Lire la suite...

 

Le 4 pages « les infos de votre quartier n°3 Cité-jardins », tombé inopinément juste avant les élections présidentielles, ouvre sur les nouvelles fenêtres pour 1400 logements. Ainsi la totalité des 9000 fenêtres restant à remplacer, le seront 10 ans après la réhabilitation de la cité. Ainsi nous explique l’article, les habitants « bénéficieront d’une meilleure isolation phonique et thermique… » Programme réjouissant à juste titre pour les habitants qui espèrent ainsi échapper aux bruits et faire quelques économies d’énergie. Pourtant, l’efficacité de ce changement risque d’être sérieusement amoindrie par la pose de ces fenêtres dans les immeubles en brique. En effet, les châssis, bien que d’origine ne sont pas remplacés, ce qui nécessiterait des travaux de maçonnerie. Les fenêtres n’étant pas aux dimensions de ces châssis, des tasseaux sont placés entre les vieux châssis, sur lesquels ils sont vissés et les fenêtres. Un cadre en PVC vient ensuite recouvrir ce bricolage. Voilà donc des fenêtres dont l’efficacité en termes d’isolation risque d’être de courte durée. Les infiltrations d’eau risquent d’apparaître assez rapidement, l’isolation thermique risque d’être compromise par ce montage ainsi qu’une partie de l’isolation phonique. Une suite dans la logique de la réhabilitation déjà effectuée dans la cité. Des volets posés dans les mêmes conditions que le sont les fenêtres aujourd’hui se sont tout simplement détachées et sont tombées. Le ravalement des murs en briques s’est fait sans traitement ce ceux-ci, les rendant poreux et entrainant ainsi des problèmes d’humidité dans de nombreux immeubles. Dans de nombreux escaliers, la peinture s’écaille fortement.

Que comptez-vous faire comme maire de la commune pour que les nouvelles fenêtres de la cité jardins soient posées pour une efficacité et une durée de vie optimale ?

 

Dans le dernier bulletin de la caisse des écoles vous faites l’historique des colonies municipales à Suresnes.

Vous êtes responsables de 8 ventes de sites sur 10.

Les suresnois en grande majorité lorsqu’on leur en parle ou lorsqu’ils nous en parlent regrettent ces décisions.

Ils ne voient pas l’intérêt d’envoyer leur enfant en vacances avec le privé ou de partir en familles dans un centre qui n’appartient pas à Suresnes.

Ce sont des décisions qui n’ont jamais été préalablement débattues avec les suresnois.

Des pétitions contre les ventes de centres depuis 1986 faites par les personnels des sites, des suresnois n’ont pas été entendues.

Aujourd4hui, la vente du village de vacances de Lamoura n’est pas confirmée.

Une majorité de membres du syndicat ont approuvé le principe de la vente mais elle n’est cependant pas encore signée.

Je vous demande donc que Suresnes fasse partie des municipalités qui arrêtent d’agir pour la privatisation et l’achat du village de vacances familiales par Geco, promoteur immobilier.

De plus, ce village de vacances ouvre quasiment toute l’année, avec l’opérateur, il est prévu qu’il n’ouvre qu’en saison hivernale. C’est toute l’activité de Lamoura qui en sera impactée.

Votre calcul pour faire des économies pour notre municipalité en vendant Lamoura engendrera des problèmes aussi bien pécuniaires qu’humains.

Les 45 salariés, tous fonctionnaires aujourd’hui, sont inquiets et on manifesté, pour un certain nombre d’entre eux, devant le conseil général du Jura.

Enfin, aujourd’hui pour tous les habitants des 12 municipalités qui composent le syndicat intercommunal impliqué dans ce village de vacances, ce sont des souvenirs de plusieurs générations qui disparaitraient, plus grave encore c’est un outil du tourisme social qui disparaitrait.

 

CENTRE D’ACCUEIL SECURITE SOCIALE DE SURESNES

Nous vous avons déjà posé la question : Le centre d’accueil sécurité sociale, le dernier de Suresnes, va être fermé. Vous nous aviez dit que vous négociez un lieu un peu plus petit dans le haut de SURESNES. Qu'en est-il aujourd’hui. Nous n’avons aucune nouvelle. Il est important pour les suresnois qu’un lieu les accueille pour présenter leurs dossiers de maladie qui posent problèmes. Ils ont des questions à poser et ce ne sont pas les répondeurs numériques qui peuvent trouver des solutions à toutes les questions posées. Enfin le local doit être suffisamment grand pour recevoir les suresnois et aussi pour qu’ils posent leurs questions en privé. Les personnes qui ont signé la pétition attendent enfin une réponse concrète.

 

A Suresnes c'est naturellement vers Jacqueline Fraysse et Rodolphe Balensi que j'invite à rassembler les suffrages. Voici mes motivations.

Lire la suite...

 

En élisant aujourd'hui 6 mai, François Hollande président de la République, le peuple de France s'est libéré d'un pouvoir qui l'a méprisé et agressé pendant 5 ans. Je veux dire la joie des communistes qui ont combattu sans relâche Nicolas Sarkozy et sa politique et qui ont œuvré de toutes leurs forces à cette victoire.

Je veux féliciter François Hollande pour son élection. Les femmes et les hommes qui se sont rassemblés sur sa candidature pour infliger à Nicolas Sarkozy la défaite qu'il méritait ont ouvert un nouvel espoir en France, et en Europe.

Lire la suite...

 

Rodolphe Balensi, Gisèle Cailloux et Paule Ballut, conseillers municipaux communistes de Suresnes " liste tous ensemble à gauche pour Suresnes" vous appelent à battre Sarkozy le 6 mai.

Nous remercions les 1898 électrices et électeurs de Suresnes qui ont voté pour le JL Mélenchon candidat de Front de Gauche au premier tour de l'élection présidentielle.

Au second tour pas une voix ne doit manquer pour chassé N Sarkozy.

Nous appelons au plus large rassemblement de tous les Suresnoises et Suresnois pour battre N Sarkozy en votant pour le candidat socialiste François Hollande que le suffrage universel a placé en tête de la gauche.

Sans rien abandonner de nos engagements et propositions du premier tour, nous mettrons toutes nos forces dans cet objectif.

La défaite de N Sarkozy devra être ample, claire et nette.

A Suresnes ce scutin nous offre en outre l'occasion de placer lea droite en minorité dans la ville.__

 

Les élus communistes de Suresnes présentent ce programme afin de la mettre en débat dans la population. Ce que nous voulons : c'est l’humain d’abord ! Ce texte et les propositions qu’il contient constituent la synthèse De ce qui fait accord entre les formations du Front de Gauche.

Lire la suite...

 

Suresnes dans l’action

La crise. Les suresnois sont inquiets des conséquences pour leur vie de la crise. La dette, les déficits publics, l’Europe… La solution se trouve-t-elle dans l’austérité et la casse des acquis sociaux, mis en place par le couple Sarkozy Merkel, alors que visiblement les conséquences sont plus de misère et aggravation de la crise ? Quel rôle pour la BCE ? Les communistes de Suresnes vous convient le vendredi 13 janvier à 19 h à un débat à l’école Jean Jaurès, avec Yves Dimicoli, économiste, dirigeant national du PCF. Foch. Lundi 12 décembre, profitant de ce que le conseil d’administration de l’hôpital Foch se réunissait, les élus communistes, accompagnés de plusieurs dizaines de Suresnois sont allés porter près de 400 pétitions pour la défense de cet hôpital. Une délégation a été reçue par son directeur. Nous lui avons transmis les pétitions portant l’exigence de la réouverture des services fermés : chirurgie cardiaque, orthopédie…et de l’embauche de personnels pour des conditions de travail assurant une réelle qualité des soins dignes d’un service public. L’action continue. Si vous souhaitez participer au collectif de défense de l’hôpital Foch, contactez nous. Logement. Un rassemblement départemental s’est tenu mercredi 14 décembre devant la mairie, juste avant la réunion du conseil municipal, sur le thème « un logement pour tous ». Il faudrait construire 100.000 logements sociaux et intermédiaires dans le département pour répondre aux besoins de la population du 92. Le maire de Suresnes,président de l’Office Départemental ne peut pas botter en touche comme il le fait régulièrement au prétexte que Suresnes aurait 37% de logements sociaux (45% lors de sa première élection). Outre qu’il porte maintenant la responsabilité de ce que fait le département, les besoins existent aussi à Suresnes et l’office municipal a très peu construit de logements sociaux, contrairement à ce qu’affirme M. Dupuy qui s’attribue les constructions des organismes de 1%. Mais ces derniers relogent les salariés des entreprises contributives, pas les demandeurs Suresnois. Par contre les logements extrêmement chers se multiplient. Mais l’objectif de M. Dupuy n’est-il pas de changer la composition sociologique de la ville ? 2012. Nous vous souhaitons une bonne année 2012 pour vous et vos proches. Avec vous, nous agirons pour qu’elle apporte un changement réel de politique dans notre pays.

 

Rien ne tourne rond dans ronds points

MONSIEUR LE MAIRE

Je voudrais aborder la question de l’aménagement des deux ronds-points suresnois.

1) Le rond-point rue du Ratrait, de Verdun, Pompidou. Ainsi que nous l’avions déjà abordé lors d’un conseil municipal précédent, ce rond-point s’avère d’un diamètre insuffisant. Comme l’ont constaté les riverains. Tous cela a été démontré par un suresnois dans un reportage photo édifiant !

Des véhicules s’arrêtent parfois quelques minutes en laissant la place de passage aux autres voitures. Mais qu’un bus arrive et tout le carrefour est bloqué. Les camions un peu larges ont du mal à circuler et les bordures de trottoir sont régulièrement esquintées.

2)Le rond-point Jean Jaurès. Ce rond-point est dangereux pour les piétons. Les voitures engagées dans le rond-point s’estiment souvent prioritaires pour en sortir et ne respectent souvent pas la priorité des piétons signalés par le bonhomme vert. Beaucoup de parents s’inquiètent de cette dangerosité lors de la sortie des écoles et ce d’autant plus qu’on ne peut pas s’attendre à ce que des enfants aient la prudence et les réflexes des adultes. La création de ce rond-point a conduit à supprimer l’aménagement aux pieds de la statue de Jean Jaurès qui permettait aux parents et aux enfants et aux personnes âgées de s’asseoir dans un espace prévu à cet effet. Cet espace de convivialité a été remplacé par un banc qui permet de compter les voitures qui passent. Un grand panneau de publicité défigure la très belle façade de l’école de la place Jean Jaurès. Je vous demande d’améliorer le rond-point et de faire enlever le panneau Decaut et enfin de rétablir les bancs de convivialité

Quant à la statue de Jean Jaurès, elle a été déplacée au centre du rond-point. Elle est maintenant inaccessible, ce qui veut dire que pour le centième anniversaire de son assassinat, il sera difficile pas possible de déposer des gerbes à ses pieds, sauf à fouler et détruire les fleurs et arbustes derrière lesquels on cache cette statue. Ainsi la commémoration sera escamotée. En effet, nous avons pu constater jusqu’à la chute automnale des feuilles, que la statue disparaissait de plus en plus derrière ces arbustes qui n’ont pourtant pas encore atteint leur taille finale. Originalité suresnoise, puisque je n’ai jamais constaté au cours de mes voyages, qu’une statue puisse subir un tel traitement de surface, celui-ci lui a donné une nouvelle couleur qui, sur fond d’immeubles en briques, lui permet de se fondre dans le paysage. Enfin, nous sommes scandalisé aujourd’hui par le manque de respect affiché vis-à-vis de ce grand homme politique. En effet, des pingouins et autres bonhommes de neige qui, côté marché achèvent de faire camoufler Jean Jaurès côté marché.

Comptez vous prendre des dispositions pour que 1) la chaussée du rond-point ratrait Verdun Pompidou soit sensiblement élargie 2) améliorer le rond-point Jean Jaurès, ? en réaménageant pour les parents et enfants un espace convivial près de l’école, ? en retirant le panneau de publicité decau, ? en mettant en valeur la statue Jean Jaurès afin de la rendre bien visible et accessible, ? en retirant tout ce qui peut être la marque d’un manque de respect

 

Démocratie municipale Situation des Femmes Jumelage avec Holon Egalité entre le haut et le bas de Suresnes

Lire la suite...

 

Des suresnois envoyés aux urgences dans d'autres hopitaux, quatre à six mois pour obtenir des rendez vous dans certaines spécialités, sauf si vous consultez à titre privé, des services naguère réputés qui n'existent plus...de plus en plus difficile pour les suresnois d'être en osmose avec leur hôpital qui subit comme les autres la politique du gouvernement.

Lire la suite...